Cultiver son autonomie protéique

L'intérêt agronomique des protéagineux

 

Les protéagineux sont des légumineuses cultivées pour leurs grosses graines : pois, féveroles et lupins doux sont les protéagineux les plus utilisées en France. Comme toutes les légumineuses, les protéagineux possèdent la capacité de fixer l'azote de l'air de manière symbiotique. Ils présentent par conséquent un grand intérêt agronomique en apportant de l'azote "naturellement" dans la rotation et constituent de bons précédents pour les cultures céréalières.

 

L'autonomie alimentaire en système d'élevage

 

Les protéagioneux sont des plantes riches en protéines qui permettent d'équilibrer les rations alimentaires des animaux en complément avec les céréales et/ou les fourrages. La France est largement déficitaire en protéines et doit faire appel massivement au soja (souvent OGM) en provenance du Brésil ou des Etats-Unis. Pois, féverole, lupin, sont donc des alternatives pertinentes qui contribuent à son autonomie à différents niveaux.


Un groupe toujours en recherche...

 

Un groupe de producteurs, composé essentiellement d'éleveurs caprins et bovins, a travailllé en 2009 sur la culture du lupin (télécharger la fiche technique) et les associations pois/orge.

 

Voir les formations prévues sur le sujet : formations agriculture durable.

 

Si vous êtes intéressés par cette thématique, contactez Raphaëlle CORMERAIS-THOMIN raphaelle.cormerais@adear37.org | 09 66 89 52 16.

InPACT 37 - 8 allée des rossignols - 37170 Chambray-lès-Tours - Tél. 02 47 86 39 25 - contact@inpact37.org